Ile de Kos

Kos  Island

La deuxième île de l’archipel du Dodécanèse après Rhodes,
avec une superficie de 290km². L’île s’étend sur une longueur de 112km
et se situe à quelques miles de la côte turque et de Bodrum.
Elle possède des plages interminables, les plus belles et les plus sablonneuses de la mer Egée.
La ville de Kos ne cesse de se développer et elle est très animée en saison touristique de mi-mars à début novembre. Palmiers et hibiscus, monuments millénaires, minarets et coupoles de mosquées lui donnent un charme oriental, un parfum d’Asie… entre l’orient et l’occident.
Capitale de l’île depuis le IVe siècle avant J.C. L’île a connu, de la préhistoire à son union à la Grèce en 1947, une histoire très mouvementée dont témoigne une profusion de sites historiques.
A Kos ville : de nombreuses zones archéologiques, dont l’ancien Agora,
le château médiéval, la casa romana, l’odéon, l’actuel musée
de nombreuses places et bâtiments publics et le port de Mandraki…
A 4km de la cité de Kos : l’Asclépieion, le sanctuaire consacré au dieu Asclépios dont l’histoire ne peut être dissociée de la vie du père de la médecine le philosophe et médecin Hippocrate qui naquit sur cette île
vers 460 avant J.C. 
Les Thermes à 13km de la ville de Kos sur la côte sud-est de l’île.
Des eaux thermales chaudes et riches en soufre, qui coulent des entrailles
de la montagne, débouchent sur une plage de galets, où il est formé un petit bassin. Il est conseillé d’y venir prendre un bain tôt le matin ou à l’heure
du soleil couchant.